Un commissariat face aux fourmis

La Commune va acquérir un terrain au lieu-dit «Caluyères » pour y implanter un parking, une salle polyvalente et un commissariat.

Audrey Ronlez

Lundi soir, les conseillers communaux frasnois devront se prononcer sur l'acquisition d'un terrain dont l'avenir sera «multifonctions ». «Il s'agit d'un terrain de 2,2 hectares en face du rond-point des fourmis (NDLR: au lieu-dit Caluyères) », précise Jean-Luc Crucke. «Celui-ci devrait accueillir un parking de covoiturage, une salle polyvalente créée dans le cadre du Plan communal de développement rural. PCDR qui sera d'ailleurs aussi voté ce lundi. Et enfin, ce lieu pourrait également permettre la construction d'un nouveau commissariat. »

En effet, on le sait, la zone de police des Collines (Ellezelles, Flobecq, Frasnes et Lessines) va subir une lourde réorganisation dans les prochains mois. Une décision prise afin de rationaliser et optimiser son fonctionnement. À l'époque, Philippe Boisdequin, le commissaire-divisionnaire, expliquait que, de six commissariats actuellement, la zone passerait à quatre. «Quatre implantations dont nous serions propriétaires, ce qui n'est pas le cas actuellement avec trois loyers à supporter (38 537€ annuels indexés). De la sorte, chaque entité possédera sa police de proximité, mais le service intervention sera transféré entièrement à Flobecq au lieu d'être divisé entre Lessines et Frasnes. Par ailleurs, les locaux des brigades lessinoises et frasnoises sont vétustes et demanderaient de gros investissements de mise en conformité.»

Ce qui avait alors été évoqué, c'est que les services de Frasnes et Lessines puissent migrer respectivement vers les locaux de bPost de leur commune. «Nous avons finalement choisi un plan B car, à Frasnes, bPost ne confirme pas son départ, contrairement à Lessines », a ajouté Jean-Luc Crucke. «Cette solution nous semble adéquate car elle permettra une visibilité essentielle. Ce futur commissariat sera en effet stratégiquement situé, à proximité des grands axes de communication. Le bâtiment accueillera et le service proximité et le service proactivité », créée il y a peu afin de travailler sur le terrain à des horaires variés et décalés, plus adaptés à la criminalité.

Après l’acquisition votée lundi par le conseil communal frasnois, ce sera au conseil de police des collines de se pencher sur le dossier.

«Il devra se prononcer sur l'avant-projet, tout comme cela sera le cas avec la Poste de Lessines. » Pour cette dernière, il semblerait que l'entreprise ait donné son feu vert à la vente du bâtiment. Malgré une question posée par Eddy Lumen lors du conseil communal de ce jeudi soir, aucun détail majeur n'a filtré, Pascal De Handschutter laissant la primeur des informations aux conseillers de la zone de police.