Frasnes-lez-Anvaing : ils disent « Stop à la bétonisation » de leurs villages

L’entité de Frasnes-lez-Anvaing semble être devenue le terrain de jeu des promoteurs immobiliers. Et un peu partout, la fronde grandit !

Pascal Lepoutte
 Le projet prévoit la construction de dix maisons sur le côté gauche de la route (Communes et Drève) et huit autres sur la droite (Drève, angle de la Chaussée).
Le projet prévoit la construction de dix maisons sur le côté gauche de la route (Communes et Drève) et huit autres sur la droite (Drève, angle de la Chaussée). ©COM

Frénésie immobilière, quand tu nous tiens ! Après Ellignies, la Belle-Eau, les immeubles à appartements et le hameau de la Taillette à Frasnes, la rue du Petit Quesnoy et la ZACC voisine à Saint-Sauveur, la rue Francheterre à Dergneau…, voici qu’un promoteur (la SPRL Vanys Real Estrate) a introduit une double demande de permis d’urbanisme pour la construction de dix-huit maisons à l’entrée de la Drève, angle du Chemin des Communes et de la Chaussée à Moustier. Soit un des endroits les plus tranquilles de l’entité, seulement entouré de champs et de bois. L’enquête publique entamée le 21 décembre se termine le 13 janvier à 11 h. Réunis mardi soir, les riverains opposés au projet espèrent voir, d’ici là, les courriers individuels – et séparés – exprimant des doléances ("pour marquer le non-sens d’un tel projet") parvenir en nombre à l’administration communale. Pas seulement de la part des Moustinois: "C’est le caractère rural de toute l’entité qui est menacé. Le slogan de Frasnes-les-Anvaing, c’est quand même “Une commune où il fait bon vivre !” Nous sommes tous attachés aux valeurs des Collines. Gardons-les. Du béton, il y en a assez ! "

Pour accéder à cet article, veuillez vous connecter au réseau internet.
Vous êtes hors-ligne
Connexion rétablie...