Une journée pour se lancer dans l’alimentation durable

Le projet EAL2 s’est clôturé par une journée des métiers de l’alimentation durable. Le public a pu rencontrer des acteurs du milieu.

Caroline Poulain
 Différents acteurs de l’accompagnement étaient présents pour informer le public.
Différents acteurs de l’accompagnement étaient présents pour informer le public. ©ÉdA

Ce jeudi a eu lieu la journée de clôture du projet Interreg EAL2 (employé, employeurs alimentation locale) qui s’étalait sur deux années, de manière transfrontalière. C’est la Cense de Rigaux (Ferme de la Rigaudière) qui a accueilli la centaine de participants réunis autour de cette même envie: se lancer dans l’alimentation durable. EAL2 a été conçu pour stimuler l’emploi dans ce secteur d’activité par l’accompagnement et la formation dans le Hainaut et les Hauts de France. "Déjà 400 personnes ont été formées par notre projet, se réjouit Julie Martens, chargée de projet à groupe One (facilitateur de la transition vers une économie durable), chef de file de l’EAL2. Des centaines ont pu être informées de manière générale grâce à la dizaine d’événements qui a été organisée."

Pour accéder à cet article, veuillez vous connecter au réseau internet.
Vous êtes hors-ligne
Connexion rétablie...