Valoriser le bois pour le plus grand nombre

Durant ces trois ans, les parcs naturels doivent également étudier des pistes de valorisation du bois de saule.

La Rédaction de L'Avenir

La première piste, étudiée par le parc naturel des Hauts Pays, est celle de la chimie verte, qui consiste à analyser la composition des saules têtards et voir comment les molécules peuvent être utilisées. Cette approche représente un gros intérêt pour le monde de la chimie notamment.