« Tous les projets ne seront pas réalisés à Frasnes-lez-Anvaing »

Attention, ne confondez pas le PIWACY avec le PIMACI, et les projets du premier présentés… dans le cadre du second. Pas facile en effet, de s’y retrouver !

Pascal Lepoutte
 En Flandre et aux Pays-Bas, on trouve de nombreuses bandes cyclables suggérées par une couleur.
En Flandre et aux Pays-Bas, on trouve de nombreuses bandes cyclables suggérées par une couleur. ©ÉdA – F.H. 50930425394 

Le PIWACY, c’est le Plan d’investissement Wallonie cyclable, a rappelé l’échevin de la Mobilité Daniel Richir. Frasnes-lez-Anvaing, qui a été retenue dans le cadre d’un appel à projets, recevra un subside de 300000 euros, sur une dépense potentielle de 397000, qui sera consacrée à la réalisation de trois projets, élaborés avec un groupe de travail local: des bandes cyclables suggérées (pas simplement des dessins de chevrons et de vélo au sol, mais une bande de 70 cm de couleur ocre, dans les deux sens de circulation) à Saint-Sauveur pour 87000 € et à Montrœul-au-Bois – le « tour » du village en passant devant l’école – pour 210000 euros, ainsi que la mise en place d’arceaux pour stationner les vélos (100000 euros) devant les halls sportifs, les écoles, les maisons de village, l’hôtel de ville… Marie-Colline Leroy (Écolo) suggérera qu’on en installe également près des arrêts d’autobus, partout dans l’entité, " notamment dans les villages plus excentrés, où la mobilité est encore plus complexe. " Dans le cadre du PIMACI (Plan d’investissement Mobilité active communal et Intermodalité), la Commune peut escompter un subside de 301000 euros… à condition qu’elle engage des travaux pour un montant total de 1,53 million! Treize projets ont été définis: sept (50%) concernent le vélo, quatre (20%) les piétons, et deux (30%) l’intermodalité. " Il y a des dossiers là-dedans qui ne se réaliseront jamais parce qu’il faut respecter le pourcentage. L’initiative est bien, mais c’est impayable! « , commente l’échevin. Un sentiment en partie partagé par son collègue du Collège en charge des Travaux, André Duthy, qui devrait avoir mis en œuvre les vingt-deux projets repris dans le PIC-PIMACI avant la fin de l’année 2024. On y retrouve de nombreux travaux de voirie, mais aussi la construction des bâtiments modulables au hall technique Facofran, la réfection de trottoirs, la restauration/reconstruction de murs des cimetières à Moustier et Wattripont, l’aménagement d’un espace vélo/trottinettes à louer au hall sportif (via un QR code) ou celui de l’ancien site Battard pour un montant de1,2 million. Le montant total des travaux atteint 5,7 millions: " C’est un catalogue de bonnes intentions, mais on y croit! "