Frasnes: le compte 2020 du CPAS n'a toujours pas séduit la minorité

La minorité n'a pas pu faire abstraction sur le manque de personnel au sein de la maison de repos.

M.P.
Frasnes: le compte 2020 du CPAS n'a toujours pas séduit la minorité

Le Président du CPAS, Valéry Gosselain (MR) a présenté tardivement la modification budgétaire numéro 2. Ce qui n'a pas manqué d'interpeller la minorité face à ce retard " Le CPAS a dû malheureusement subir l'absence d'un directeur financier. De plus, ce compte 2020 n'a pu être émis que fin juillet après cela, il fallait encore organiser deux réunions de concertation commune-CPAS".

Le compte 2020 présente ainsi un boni général de 533 000€. "Ce boni exceptionnel est assez surprenant compte tenu de la multitude des missions sociales importantes à charge des services du CPAS en faveur d'une population dont les besoins sont croissants, notamment en cette période de pandémie. Faut-il rappeler que 10% de la population frasnoise gagnent moins de 10 000€/an et 37% gagnent moins de 20 000€/an! Les besoins sociaux sont énormes", a tenu à précisé Michel Devos, conseiller communal PS.

La minorité n'a également pas pu faire abstraction sur le manque de personnel au sein de la maison de repos. "La problématique du personnel est aussi très inquiétante et ce n'est pas le fait d'engager des étudiants à tout-va qui sera de nature à nous rassurer. Le CPAS n'est ni le lieu, ni l'endroit pour engranger des bénéfices. Il faut d'abord optimiser les services rendus à nos concitoyens, principalement les plus fragilisés par les circonstances de la vie", a conclu le parti Socialist .Alarmé, Valéry Gosselain a donc répliqué à la minorité que le CPAS n'attendait plus que le personnel. " On a toutes les peines du monde à trouver du personnel et cela concerne plusieurs secteurs".

"Déjà en 2020, nous avions souligné le retard dans la présentation des comptes, c'était alors fin août. Cette année, c'est encore mieux, nous sommes à la mi-novembre alors que légalement, cela devrait être fait au plus tard le 1er juin." Pour le parti Horizon Citoyen, c'est un maque de rigueur. Non pas un manque de rigueur de la part du personnel qui fait son possible " mais un manque au niveau de la gestion politique et donc de la majorité"", a indiqué Michel Delitte.

C'est donc peu convaincus que le PS, Horizon Citoyen ainsi que Jacques Dupire ont voté contre ce budget. En ce qui concerne le parti Ecolo, il a souhaité s'abstenir.