Les Rumois, champions du recyparc

Les Estaimpuisiens, Mouscronnois et Cominois figurent plutôt en queue de peloton. Le recyparc de Mouscron bientôt en chantier.

Pascal Lepoutte
Les Rumois, champions du recyparc
À Frasnes, les voies de circulation dédoublées font en sorte qu’un véhicule en déchargement n’entrave pas la circulation

Lors de la récente inauguration du nouveau recyparc, le président d’Ipalle Pierre Wacquier déclarait que les Frasnois sont des assidus de ces équipements puisque le taux de fréquentation atteint 78% de la population.

Les communes de Rumes (85%), Flobecq (84%), Ellezelles (83%) et Silly (81%) font mieux. Juste derrière, on trouve Celles (77%), Chièvres (76%), Leuze, Enghien et Antoing (75%), Lessines (74%), Ath, Belœil, Bernissart, Péruwelz et Brunehaut (73%), Mont-de-l’Enclus (71%), Tournai, Estampuis et Pecq (70%). Mouscron (68%), Comines et Brugelette (67%) ferment la marche.

La moyenne en Wallonie picarde, dont les vingt-deux recyparcs ont accueilli en 2019 plus d’un million et demi de visiteurs (issus de 107 634 ménages – 34% s’y rendent d’une à six fois par an, 23%, 7 à 12 fois, 25% de 13 à 24 fois, 10% de 25 à 36 fois et 7% plus de trente-sept fois!) est de 72%.

D’autres chantiers en cours et à venir

Le vaste recyparc de Frasnes accueille de nouvelles matières: la frigolite, les déchets organiques de cuisine, le plâtre, les plastiques souples ou le verre plat, ce qui a nécessité la mise en place d’emplacements supplémentaires.

Au niveau des travaux, 2020 doit marquer l’achèvement des chantiers des parcs de Rumes (qui est fermé jusqu’au 2 novembre) et de Belœil, tandis que celui de Mouscron 1 débutera prochainement et que les études de «Tournai 1» à Froyennes et du recyparc d’Ath ont pris cours.

Un autre projet verra également le jour à Enghien.