Les Salinques Les Saules

Quand i toit afant, i dijoit deus feuwinlles de salinques que ch’toit deus linches comme leus ceules des sodards dou Moyen Âge.

I d’meuroit là deus heures à leus ramasseu et à batier aveu leu dragons qui l’attaquin’tent. I galtoit leus feuwinlles, leus pidouloit, leus traitoit d’tous leus noms, eu leus dragons finichuin’tent pa mori.

Pour accéder à cet article, veuillez vous connecter au réseau internet.