PHOTOS | L’école multilingue à Anvaing: «Nous sommes prêts. Qu’en pensez-vous?»

La visite de la ministre de l’éducationCaroline Désir permet d’envisager avec optimisme la création de classes multilingues à l’athénée d’Anvaing.

Pascal Lepoutte

Même s'il reste quelques obstacles juridiques à lever, les signaux sont au vert pour faire de l'athénée une école multilingue pilote, la première en Belgique: la venue, vendredi matin, de la ministre de l'Éducation Caroline Désir l'a confirmé. La Bruxelloise, cornaquée par le ministre wallon Jean-Luc Crucke, un Anvinois, avait immédiatement accepté l'invitation de la préfète Catherine Chevalier à cette visite, dont les débuts ont des allures du long plan-séquence de 1917 (le film), tant par la déambulation dans les couloirs que pour les surprises réservées aux deux protagonistes à chaque étape. Après un accueil, par des élèves, dans les deux langues enseignées en immersion mais aussi en espagnol et en chinois, afin de symboliser « ce multiculturalisme dont l'école entend faire une force», les ministres découvrent la section audiovisuelle de M. Thiébaut – unique dans la région – avant d'être interviewés par Adil, étudiant de 6e année, sur leur vision du bonheur (dans le cadre du projet Slow, mené avec le Centre culturel du Pays des Collines).

Pour accéder à cet article, veuillez vous connecter au réseau internet.