Des lois linguistiques… au multilinguisme

Si l’inauguration officielle de l’école a eu lieu le 10 mai 1965 en présence du ministre de l’Éducation nationale (et de la Culture) Henri Janne, l’histoire de l’athénée d’Anvaing a débuté quelques mois plus tôt… Les lois linguistiques de 1963 avaient bouleversé le paysage scolaire belge et la ville flamande de Renaix, qui comptait jusque-là autant d’élèves francophones que de néerlandophones, ne pouvait désormais plus accueillir les élèves francophones de la région, à l’exception d’une section primaire à l’école Decroly.

Des lois linguistiques… au multilinguisme
L’inauguration de l’athénée en mai 1965, dans notre journal. ©ÉdA

Bâtir un établissement d'enseignement secondaire de ce côté-ci de la frontière linguistique, à quelques encablures de la cité des Bommels, s'imposait. Les choses n'allaient pas traîner: le 11 mars 1964, l'arrêté royal portant création de l'établissement dans le hameau du Carnois était signé. Quand le premier ministre Yves Leterme s'y rendit, à l'invitation de la Commune de Frasnes-lez-Anvaing, en 2008, certains avaient tagué sur un mur proche «Renaix-la-Neuve».

Pour accéder à cet article, veuillez vous connecter au réseau internet.