Jean-Luc Crucke: «Les sports? La cerise sur le gâteau»

Jean-Luc Crucke, 56 ans, reste ministre au seindu gouvernement wallon. Il hérite des Infrastructures sportives, en plus du Budget, des Finances…

Pascal Lepoutte
Jean-Luc Crucke: «Les sports? La cerise sur le gâteau»
L e ministre Jean-Luc Crucke à l’époque où il était «plus chevelu et plus jeune», déjà passionné de sports. ©Com

Très tôt, vendredi matin, il a posté sur les réseaux sociaux une photo de lui, jeune homme, avec ce commentaire: «C'est bien la même personne. Plus chevelu et plus jeune, mais déjà passionné de Sports et épris de liberté…» Jean-Luc Crucke endosse sa nouvelle responsabilité – il cède l'Énergie et le Climat à l'Écolo Philippe Henry – avec beaucoup d'enthousiasme. «C'est un peu la cerise sur le gâteau», dit l'ancien hockeyeur qui continue à pratiquer la marche et le jogging tout en suivant avec ferveur, en tant que fin connaisseur, les performances des sportifs belges, et dans toutes les disciplines. «Il y a les résultats d'un côté, mais le sport est aussi une manière de vivre en société, et il contribue au bien-être, à l'équilibre de ceux qui le pratiquent». Comme ministre des Infrastructures sportives, qu'il considère comme «une compétence de terrain», le Frasnois aura des contacts privilégiés avec les fédérations. Attentif depuis toujours au sport féminin (à Frasnes, le tournoi international de volley fête ses 20 ans!), il aura, dit-il, à cœur de faire en sorte que l'attention actuelle sur les sportives ne faiblisse pas.

Pour accéder à cet article, veuillez vous connecter au réseau internet.