Un PLP pour veiller à la sécurité

Les habitants du (réputé tranquille) quartier du Beau-Site entendent faire de la sécurité une priorité. Un PLP a été constitué dernièrement.

Frédéric GOSSEYE

La réunion générale organisée en la salle Magritte concernait dans un premier temps la création d'un PLP (Partenariat Local de Prévention) pour le quartier du Beau-Site mais également les rues voisines. Si les habitants de ce quartier de Saint-Sauveur se mobilisent de la sorte c'est que le moment est venu d'évoquer les faits de vols et cambriolages que le quartier a connu ces derniers mois. Les affirmations sont d'autant plus alarmantes que certains témoignages confirment cette tendance à la hausse avec d'étonnantes constatations. «Au départ, Jean-Luc Crucke nous a suggéré la mise sur pied de ce partenariat local de prévention. Une première réunion avait été organisée, en avril. Nous disposons maintenant d'un comité de gestion composé de cinq habitants, tous issus du quartier. Nous avons distribué pas moins de 113 convocations afin de pouvoir travailler sur la sécurité de notre quartier. Une quarantaine de personnes ont assisté à notre seconde réunion. Les prochaines seront trimestrielles» souligne Nadine Roos, coordinatrice du PLP