Pas de concurrence, de la complémentarité

À cent mètres du «Jardin Intérieur» (inauguré ce samedi), le chantier de la résidence-services du CPAS avance. Frasnes se dit ouverte aux aînés.

P.L.
Pas de concurrence, de la complémentarité
La Commune de Frasnes a facilité l’arrivée du «Jardin Intérieur». ©Com

Aujourd'hui, on parle volontiers de communes «senior friendly» (amies des seniors). Il y a deux ans et demi, le bourgmestre – devenu depuis ministre – Jean-Luc Crucke disait que Frasnes-lez-Anvaing se voulait résolument «open» aux seniors. Il évoquait deux projets concernant des maisons de retraite et de soins mais aussi de résidence-services, l'un privé, et l'autre public. C'est qu'à un jet de pierre des 91 lits et dix appartements du Jardin Intérieur (rue de la Fauvette à Frasnes-lez-Buissenal), les travaux de construction des vingt-six logements pour deux personnes de la future résidence-services du CPAS – la capacité du home Saint-Joseph est aujourd'hui de nonante lits – vont bon train. Avec les quarante lits de l'autre maison de retraite privée située à Herquegies, l'entité offrira d'ici deux ans quelque trois cents «places» aux aînés qui ne peuvent plus (ou ne savent plus) continuer à vivre chez eux.