« Big » panneau dans les Collines

La jeune Commission du patrimoine de Frasnes-lez-Anvaing n'apprécie pas de voir le paysage rural défiguré par une publicité géante.

Pascal Lepoutte
« Big » panneau dans les Collines
11416909 ©© -

Constituée depuis quelques semaines à peine, la Commission du patrimoine de Frasnes-lez-Anvaing semble déjà très active. Après avoir dénoncé un acte de vandalisme commis à Saint-Sauveur, elle frappe fort en s'attaquant cette fois à une... multinationale. Dans un courrier adressé au collège de Frasnes-lez-Anvaing, au conseil de gestion du Parc Naturel du Pays des Collines et au service du contentieux de l'Urbanisme à Mons, elle explique s'opposer au panneau publicitaire installé récemment près de l'accès à l'autoroute A8 par la société Mac Donald (fast food). Voici ses arguments :

« Nous sommes une commission chargée de tout ce qui concerne la défense, la promotion, la communication autour et alentour du patrimoine culturel, historique et paysager de notre environnement. Notre association a été reconnue et est au travail. À vous qui représentez une autorité, un pouvoir dans le domaine qui nous occupe, nous nous devons de vous informer, en urgence, d'un fait constaté et vérifié.

Jeudi dernier, le 20 mai, a été édifié sur le territoire d'Hacquegnies jouxtant Montroeul-au-Bois, et à hauteur de l'accès autoroutier 31, fin de bretelle de montée direction Tournai, un imposant matériel de publicité commerciale, placard de 20 à 25 mètres carrés de surface et ce sur une parcelle privée à quelque 50 mètres de la dite autoroute. Au cadastre tenu à l'administration communale, il pourrait s'agir d'une parcelle numérotée 55 A (?) »

Placé illégalement ?

Par une rapide enquête, il est apparu aux membres de la commission qu'aucune demande de permis n'a été introduite auprès des pouvoirs communaux de Frasnes-lez-Anvaing, ni aucun permis accordé : « Il ne devrait exister qu'une convention privée entre d'une part le propriétaire du terrain sur lequel est implanté le placard, et d'autre part l'annonceur ou l'agence de publicité. Des poteaux pour un second panneau de même envergure sont déjà implantés en prolongement du premier.

C'est un travail de professionnel et fait pour durer. Nous sommes en zone agricole, au coeur du parc naturel du Pays des Collines, sur front boisé à l'orée du parc du château d'Anvaing. » Dans les prochains jours, une réunion ordinaire de la Commission du patrimoine doit se tenir. L'ensemble de ses membres seront alors invités à rejoindre l'action menée immédiatement par son président, un associé et une riveraine, tous sensibles à ce qui leur semble être « un coup de force ».

Balafre paysagère

« Le tracé de l'autoroute en sa traversée du parc naturel avait été, jusqu'à présent, épargné de ce type de blessure à son environnement respectable et protégé. Malheureusement, en bordure de cette même autoroute, à environ un kilomètre au-delà du point ici décrié, une petite collection du même type de marquage commercial dit d'information localisante a déjà créé une balafre paysagère affligeante, poursuit la lettre.

Nous pouvons penser que non agir à ce moment est la porte ouverte à tous les désordres qui naîtraient d'un sentiment d'impunité. Imaginez l'irritation des acteurs locaux, responsables de la promotion touristique de notre belle région. Une multinationale peut-elle s'arroger en toute impunité le droit d'envahir 20 à 25 m2 de paysage naturel, à l'endroit qui lui plaît, le plus visible, le plus protégé en faisant fi de la réglementation qui régit les espaces agricoles et en se passant de vos autorisations ?

Nous sommes convaincus que vous aurez à coeur de faire respecter votre autorité et notre belle nature », conclut la requête.