Une ambition non dissimulée

La Grand-Place bientôt restaurée sera le véritable siège de la smart-city. "Outre des terrasses, il y aura l’intégration d’une série de technologies nouvelles qui auront pour vocation de servir de modèle aux autres communes.

Si Proximus paie une partie de ce projet, c'est parce qu'il sait que ce développement n'est pas suffisant dans les communes (surtout wallonnes)." Il y aura notamment un système d'éclairage adapté des passages pour piétons, de gestion des parkings, des bancs qui permettront de recharger des vélos, des smartphones ou de trouver des informations, des détecteurs sur la qualité de l'air et la pollution sonore, un système pour mesurer le flux de véhicules, etc. "Tout cela va nous permettre d'obtenir et analyser un maximum de données pour faire de Flobecq un pionnier dans le domaine du smart-city. Comme nous l'avons fait avec le photovoltaïque, nous voulons montrer que ce n'est pas parce que l'on est petit qu'on doit manquer d'ambition. Ce n'est pas parce qu'on est une commune rurale qu'on ne peut pas viser le meilleur en matière de technologie."