Un crapauduc pour sauver les batraciens à Flobecq

Le crapauduc du site de La Houppe sera inauguré ce samedi 7 mars. Une balade nocturne sera également organisée.

Nancy CAPPART
Un crapauduc pour sauver les batraciens à Flobecq
Depuis peu, à La Houppe à Flobecq, un crapauduc aide à faire traverser les batraciens en sécurité. ©ÉdA

Le hameau de La Houppe à Flobecq a la chance de posséder un site important de migration de batraciens. Andrée D'Hulster, présidente de l'ASBL Pottelberg, lance un appel aux riverains. «Vous qui passez le soir dans les bois de La Houppe, faites attention. Les batraciens hibernent en hiver, se cherchant une place bien à l'abri, sous des feuilles, dans du sable, sous un tas de bois, dans un territoire assez vaste autour de la mare où ils sont nés. Ils y passeront également l'été, se montrant bien utiles, car ils se nourrissent de moustiques, de limaces. Dès que la température remonte aux alentours de 7 degrés, et par les nuits sans gel, ils s'éveillent et commencent à se déplacer vers leur lieu de ponte. C'est la grande migration des grenouilles, crapauds, tritons et salamandres. Ils retournent vers leur lieu de naissance pour se reproduire. Ce qui implique malheureusement trop souvent la traversée de routes. Si vous roulez à plus de 30 km/h, non seulement ils risquent d'être écrasés, mais aussi d'être projetés contre la voiture par le déplacement d'air.»