«Un boni factice»

Xavier Vancoppenolle met les autorités en garde depuis longtemps: le boni ne cesse de fondre. «Chaque année, le boni global diminue de 100 000€ et si l’on continue comme cela, dans neuf ans, il n’en restera rien!»

A.R.

Le conseiller communal d'opposition explique que le ratio entre les recettes et les dépenses est de plus en plus faible. «Et vu que les dépenses, notamment de transfert, ne vont cesser de s'accroître, il faut donc être prévoyants.»