La ludothèque a rouvert ses portes

Depuis mercredi dernier, la ludothèque «1, 2, 3… Chlorophylle » a repris du service. Un retour onéreux qui a fait grincer les dents de l’opposition.

Audrey Ronlez
La ludothèque a rouvert ses portes
soirée jeu du 4 avril ©ÉdA – 203355580455

Si, sur le principe, les conseillers communaux de l’opposition s’accordent sur l’intérêt d’un espace ludothèque, les moyens afin de le redynamiser en ont fait réagir plus d’un…

En effet, quelques jours avant la réouverture de la structure, les élus locaux devaient approuver l'accord de principe de collaboration entre la commune et «1, 2, 3… Chlorophylle » (initiative de la Confédération Parascolaire du Hainaut). Par ailleurs, ils devaient se prononcer sur le budget qui serait alloué à ce service. «Nous voulons renforcer nos liens avec eux, d'autant que certaines activités pourraient être subsidiées par la Fédération Wallonie-Bruxelles », avait alors précisé le bourgmestre Philippe Mettens lors du dernier conseil communal. Un commentaire qui n'a pas rassuré les partis de la minorité.

«Pour nous, ce sera trois fois " non " », a d'emblée affirmé Xavier Vancoppenolle (cdH). «D'abord, car octroyer un montant de 16 000€ pour une seule permanence le mercredi après-midi nous semble inadmissible alors que, pendant les vacances, la plaine de jeux n'a pu être organisée faute de moyens. Ensuite, nous ne sommes pas sûrs que la fréquentation de la bibliothèque soit telle que cela mérite une telle dépense. Enfin, la convention proposée reste très floue. »

Du côté des libéraux, on va dans le même sens. «Il faut faire quelque chose, je suis d'accord, mais pas à ce prix-là! », s'est exclamé Vincent Robin (MR). «C'est une bonne idée, utile aussi en ce qui concerne la cohésion sociale, mais 5 500€ rien que pour l'achat de jeux, cela me semble bien coquet comme somme. Et en termes d'emploi, le budget prévu me semble aussi énorme pour quelques heures seulement par semaine. » Et le chef de file des bleus de conclure avec une proposition: «Ne serait-il pas possible de financer, par exemple, les premières activités de cette ludothèque et ensuite d'aviser en voyant si cela prend ou non? »

La décision de principe a, du coup, été votée majorité contre opposition, ce qui n’empêche pas la structure d’avoir repris ses activités.

Les plus consultés depuis 24h