Une TransCollines pour les durs…

Ces 28 et 29 juin se déroulera, au départ de Flobecq, la devenue traditionnelle Transcollines. Néophytes s’abstenir!

M.F.

C’est en 2011 que la Transcolline est venue compléter l’offre de VTT en Hainaut occidental. Sa particularité: il propose des parcours particulièrement costauds dans une région où tout ne peut être qu’ascensions.

Et cette année, la randonnée s'est offert deux journées pour mieux répondre aux aspirations des amateurs: «C'est vrai que dans notre région francophone on a tendance à dire que le VTT se pratique essentiellement le dimanche, explique François Destrebecq. Ce n'est pas le cas côté néerlandophone où nous drainons pas mal de participants. Les grosses organisations flandriennes se déroulent généralement le samedi; les longues distances amènent à des sorties d'une journée et les gens aiment à pouvoir récupérer le dimanche…»

Challenge

C’est sous la bannière des Audax de Tournai que ce VTT est né. François Destrebecq l’a mis sur pied avec la complicité du local Thierry Monnier. Lors de la première année, 450 amateurs sont venus et cela n’a fait qu’augmenter avec un pic lors de la dernière édition: 750. Une barrière que les organisateurs espèrent franchir.

Car, outre un parcours de choix sur Flobecq, Ellezelles, Brakel et les collines frasnoises, ils sont inscrits dans le challenge d’O2 bikers qui, sur une quarantaine d’événements du même type, attribue des points avec remise des prix en grande pompe à Houffalize pour les lauréats. Les parcours de 80 et 100 kilomètres sont chronométrés. Un petit millier d’amateurs étaient, l’an dernier, réunis sur ce Challenge dont deux cents étaient à Flobecq. Et cette année, l’on en espère un peu plus encore…

L'on a tempéré ses ardeurs au niveau de l'organisation. Le 130 kilomètres a été biffé du programme. «Nous avons essayé d'être à l'écoute des participants qui considéraient qu'il y avait trop de croisements entre les différentes distances.»

Le samedi, on débutera sur un 100 km où le dénivelé sera de l’ordre de… 2 000 mètres. Le 80 bornes ne présentera «que» 1 700 m d’ascension.

Pour ouvrir à d'autres participants, le dimanche l'on ouvrira aussi les inscriptions pour quatre distances: 30, 40, 50 et 60 km avec des dénivelés allant de 450 mètres à 1200 mètres. «Et, prévient François Destrebecq, même pour le plus petit circuit, il faut un minimum de préparation.» En passant d'un à deux jours de «compétition», les organisateurs rentabilisent un peu mieux le toujours long et difficile travail de reconnaissance et de fléchage.

Les Audax qui vont travailler en collaboration avec le Badminton Club de Flobecq ne se ferment pas aux débutants. Le samedi après-midi, avec l'aide de la police locale, ils organisent une balade pour les enfants de 7 km. Et la «Bikers Academy» sera présente pour des initiations.

Bois et sentiers

Les différents circuits conduiront de Flobecq à Ellezelles ou à Brakel avec de belles excursions dans le pays frasnois pour les plus longues distances. «Nous tentons de modifier nos parcours et d'emprunter un maximum de bois et de sentiers. Il y a des passages privés qui nous sont ouverts tout spécialement. Sur Frasnes, nous profitons également de la réouverture de certaines carrières et tentons de les faire " vivre ".»

Frédéric Destrebecq qui œuvre en collaboration avec Thierry Monnier bénéficie pour son organisation d’un maximum de bénévoles des Audax tournaisiens jamais avares à s’associer à de grandes et belles organisations. Petite restauration, parking vélo gratuit, bike wash… seront au menu de ces organisations où la participation aux frais sera de cinq euros des 30 au 60 km. On passera à dix euros pour les parcours chronométrés.