Les Antoniades en coulisses

Sans l'équipe de bénévoles qui les préparent, les Antoniades ne pourraient pas voir le jour. Un travail conséquent... dans l'ombre et la bonne humeur.

Audrey Ronlez

Neuf heures trente... briefing des bénévoles. Un rendez-vous essentiel dans les jours qui précèdent les Antoniades. « C'est nécessaire pour ne rien oublier mais surtout pour adapter l'organisation en fonction de la météo, du montage et des imprévus », raconte Hugues. L'équipe est au complet, on peut commencer à faire le point de la situation ce mercredi matin. Du budget aux contrats, en passant par le montage du célèbre cochon de Flobecq, tout est passé en revue. Chacun sait à présent où on en est et ce qui lui reste à faire. Thomas s'occupera de faire le plan du marché du terroir de samedi, Dimitri et Thierry de relever plantes et panneaux couchés sous la force du vent de la veille, Stan de superviser la peinture du cochon et les autres de gérer, notamment, tout ce qui tourne autour des compagnies d'artistes qui participent au grand spectacle de rue du vendredi.

Pour tous, ce qui compte, c'est le travail d'équipe. Sans cela, le week-end des Antoniades ne pourrait voir le jour. Même s'il reste du pain sur la planche, la bonne humeur est au rendez-vous. Les uns plaisantent sur le bonnet d'Hugues, les autres sur la longueur de la table dressée pour la poignée de bénévoles.

Thierry a rejoint l'équipe il y a trois ou quatre ans. « On fait ça pour notre plaisir, entre amis, sans rien attendre en retour. C'est surtout le résultat qui compte et fait plaisir à voir. Chacun essaye de faire son boulot du mieux qu'il peut et quand il lui reste un peu de temps, il va aider les autres. Ce qui fait notre force, c'est l'équipe. Tout seul, on arriverait à rien. C'est comme dans la vie, on a tous besoin les uns des autres. Ici, tout le monde se respecte et il n'y a pas de chef, c'est ça l'esprit d'équipe ! »

Dimitri, lui, travaille quotidiennement à la Résidence d'Artistes. Durant la préparation des Antoniades, son travail est différent, il rencontre du monde et ça lui plaît.

Mais, ce qui met tout le monde d'accord et qui fait le plus de bien, c'est le résultat final et les étoiles dans les yeux du public.