Trève de Noël avant l'heure

Conseil communal calme à Flobecq. Toutes les décisions ont été votées à l'unanimité. Seule une abstention est à souligner.

Audrey Ronlez

L'ordre du jour varié n'a pas créé de dissensions particulières au sein du Conseil communal de Flobecq ce lundi. C'est le plan triennal des travaux qui ouvre la réunion. Daniel Préaux (PS), échevin des travaux publics, fait le point. Il rappelle que l'enveloppe budgétaire restreinte, avait amené la majorité à privilégier les projets qui permettent de finaliser un ensemble. Ils y voient une solution correcte pour aller au fond des choses. Seuls deux points posent question : l'extension de la maison communale et la réfection de la voirie à la rue Aulnoit. Le premier sujet fait suite à une ligne de conduite issue de la note de politique générale de la majorité : «En ce qui concerne notre propre consommation d'énergie, nous nous sommes engagés à réduire de 20 % notre consommation d'énergie dans nos locaux (à cet égard, le regroupement des services, en sera une première étape).» Un projet pilote possible grâce à l'extension des locaux communaux. Dans ce cadre, le bourgmestre ff, Philippe Mettens (PS°), espère que cette initiative profitera de financements particuliers et pourra alors être supprimée du plan triennal des travaux. La réfection de la rue Aulnoit a, elle aussi été incluse dans ce plan, mais Daniel Préaux n'en espère pas trop, ces travaux ayant déjà été refusés deux fois. Si c'est de nouveau le cas, il assure que le service technique de la ville s'occupera de ce lieu.

Centre culturel

C'est ensuite le Centre culturel du Pays des Collines qui fait parler de lui. Pour Philippe Mettens, il s'agit de se mettre d'accord sur la position que Flobecq adoptera face aux autres communes qui prennent part au projet (Frasnes, Ellezelles et Mont-de-L'Enclus). En effet, le fonctionnement professionnel de ce centre laisse entrevoir l'augmentation de la subvention par habitant. Les communes d'Ellezelles et de Flobecq ne semblent pas d'accord sur le montant de cette évolution. La première préconisant une augmentation de 0,75€, la seconde de 1,05€. Un Conseil communal commun sera demandé pour pouvoir accorder ces visions. Flobecq a décidé unanimement de continuer à défendre son point de vue de départ.

Le Conseil communal a également approuvé le fait de déléguer au Collège le soin de fixer le montant du loyer de l'atelier rural et de négocier plus finement les termes de la convention entre l'entreprise locale et la commune.

L'idée semble s'orienter vers un loyer progressif qui augmenterait dans les mêmes proportions que le chiffre d'affaire de l'entreprise.

Comme de nombreuses communes, le plan d'action visant à une approche intégrée de police judiciaire en matière de stupéfiants a été voté positivement.

Enfin, le titre de Bourgmestre honoraire a été attribué à Jacky Leroy.

La trêve de Noël semble donc déjà d'actualité à Flobecq où les élus communaux discutent calmement de l'avenir de la commune et de ses citoyens et tombent d'accord, comme par magie, sur tous les sujets proposés.