250 arbres fruitiers plantés

Le Groupe d'actions local du Pays des Collines veut valoriser les vergers. De nombreuses actions de sensibilisation sont prévues.

Audrey Ronlez

Les vergers constituent un patrimoine vivant unique à valoriser et à préserver pour les générations futures. Malheureusement, de nombreux vergers ont disparu et une foule d'arbres fruitiers sont laissés à l'abandon. C'est pour renverser la tendance que trois Groupes d'actions locaux ont uni leurs forces : le GAL du Pays des Collines, le GAL Assesse-Gesves et le GAL Haute-Meuse. Ensemble, ils ont mis en place une campagne s'intitulant : «Les Vergers conservatoires, un patrimoine à redécouvrir». Cette coopération porte sur l'implantation d'un réseau de huit vergers conservatoires d'anciennes variétés fruitières.

Chez nous

À l'heure qu'il est, tous les habitants du Pays des Collines et de la ville d'Ath devraient avoir reçu dans leur boîte aux lettres une brochure explicative du projet. En tout, ce sont plus de 20 000 brochures qui ont été distribuées en toutes-boîtes. Le coup d'envoi peut être donné ! Dans la foulée, une matinée de formation gratuite est prévue ce lundi matin à la Maison des plantes médicinales à Flobecq. Après un exposé théorique sur la plantation et la taille des arbres fruitiers palissés, les participants assisteront à une plantation sur le terrain par le personnel du Centre de recherches de Gembloux. Il s'agira en réalité de poser la première pierre des trois vergers qui seront implantés dans la région. En tout, ce seront 250 arbres qui seront répartis dans trois endroits : les jardins de la Maison des plantes médicinales, les jardins de l'Écomusée à La Hamaide et sur une parcelle communale à côté de la crèche d'Ellezelles. Ces trois vergers sont dits conservatoires car ils seront constitués de 40 % d'arbres fruitiers «classiques», que l'on retrouve dans les pépinières et de 60 % de variétés provenant des collections du Centre wallon de recherches de agronomiques (Gembloux). Une aide précieuse fournie par ce CRA-W qui, depuis trente ans, oeuvre à la sauvegarde, la caractérisation, l'évaluation et la valorisation des variétés fruitières présentes autrefois dans nos campagnes.

Mais l'action du GAL ne s'arrête pas là. La sensibilisation passera également par l'organisation de conférences, la mise en place d'un site internet, la pose de panneaux didactiques dans chaque verger, la participation aux festivités locales consacrées à la nature, mais aussi par l'organisation de diverses animations avec les écoles de l'entité, etc.

Eliza Rolfo, responsable du projet pour le GAL du Pays des Collines, aimeraient que, grâce à leur action, les gens se rendent compte de toutes les spécificités des vergers, qu'ils entretiennent le patrimoine existant ou replantent de nouveaux arbres. Les vergers façonnent et structurent les paysages ruraux, ajoutant une touche de couleur au fil des saisons. Mais, ils sont aussi signe de biodiversité, lieu de culture et de rencontre. Enfin, ils sont lieu de production, pour retrouver le vrai goût des fruits.

Eliza Rolfo : 068 54 46 00; e.rolfo@pnpc.be