«Le plus haut possible avec ce groupe»

Débarqué à Estaimbourg cet été en provenance de l’Essor, Ibrahim Chantry a directement fait parler la poudre. Il trône en tête de la P2.

Yvon VANDOORNE
«Le plus haut possible avec ce groupe»
Ce sont désormais les panneaux du hall Jean-Pierre Fröhlich qui souffrent de la puissance d’Ibou Chantry. ©ÉdA – 50353201257

Un «diamant brut à tailler », le genre de joueur «pour lequel on se déplace dans les salles ». Ces deux expressions prisées des «journaleux» collent à la peau d'Ibrahim Chantry. A vingt-trois ans, le nouvel intérieur des Sang et Or ne possède «que» dix ans de basket derrière lui, et a certes encore beaucoup à apprendre, mais il progresse de saison en saison. Et ne serait-ce que pour sa propension à brutaliser les panneaux en allant dunker à la moindre occasion, on aurait presque envie de le comparer aux frères Kabissekela, qui avaient également commencé sur le tard avant de suivre le parcours qu'on leur connaît. Plus proche de Manu dans son profil de basketteur, «Ibou» rêve toutefois de vivre une carrière «à la Olivier».