Ce sera sans lui au 3 vs 3

Outre ses qualités physiques et sportives, la gentillesse et l’humilité d’Ibrahim Chantry ont laissé d’excellents souvenirs au sein de l’Essor qui l’a formé.

Y.V.

«Mon but ultime est de revenir y achever ma carrière un jour avec Ludo Peeters comme coach », sourit-il. S’il reviendra très bientôt, le 4 janvier, pour y confirmer la victoire étriquée du match aller face à ses anciennes couleurs (79-77), «Ibou» ne sera par contre pas présent à Satta lors du tournoi annuel de trois-contre-trois qui se tiendra ce 21 décembre. «Je râle, parce que c’est un événement que j’adore pour son côté festif et familial qui nous sort un peu de la compétition proprement dite. Mais j’aurai en effet le plaisir de revenir au bercail dans trois bonnes semaines pour un derby que j’appréhende quelque peu, il faut bien le reconnaître.» Ses amis Manche, Debraine ou Renard l’y attendront de pied ferme.