Déjà deux victoires de retard

Colfontaine - Estaimpuis : 54 - 33

Y.V.

Chez un concurrent direct du bas de classement, sans leur maître à jouer Camille Kiritchouk, les Estaimpuisiennes ont craqué et se reretrouvent reléguées à deux victoires des adversaires qui les précèdent dans le tableau. Lanterne rouge sans avoir gagné la moindre fois, les filles de Ludovic Guyot sont déjà solidement embourbées après seulement deux mois de compétition. Est-ce la raison du mutisme de leur mentor, resté injoignable durant tout ce week-end de Toussaint? Sans doute tout autant que le revers concédé de manière surprenante par l’équipe messieurs du club au même moment à Blaton. Un samedi noir donc pour le BCJS, durant lequel seule Fourez a semblé par moments en mesure de sortir la tête de l’eau.