Extinction de l’éclairage : pas d’insécurité à Enghien

Pour le bourgmestre d’Enghien, il ne faut pas confondre insécurité et sentiment d’insécurité, à propos de l’extinction de l’éclairage public nocturne.

Pierre Lagneaux
 L’éclairage reste allumé durant les fêtes de fin d’année afin de répondre à des appréhensions.
L’éclairage reste allumé durant les fêtes de fin d’année afin de répondre à des appréhensions. ©ÉdA – 60367888469 

Lors du dernier conseil communal d’Enghien, le collège a proposé de valider l’extinction nocturne de l’éclairage public de minuit à 5h entre le 1er novembre et le 31 mars. Une mesure qui permettra à la Commune d’économiser 139 MWh, soit 72800 € sur base du prix moyen actuel de l’énergie. Cependant, à l’approche des fêtes, la conseillère d’opposition Colette Desaegher-Demol (Ensemble Enghien) demande un amendement à l’article. "Pour des raisons de sécurité, nous voudrions maintenir l’éclairage public nocturne jusqu’au 15 janvier. En cette période de fêtes, il y a plus de gens qui circulent, les restaurants sont ouverts plus tard, il y a la messe de minuit ou encore des réunions de famille." Une demande appuyée par la Nathalie Coulon (MR). "Je pense que les personnes seules pendant les fêtes se sentiront aussi plus rassurées sur l’éclairage reste allumé."

Pour accéder à cet article, veuillez vous connecter au réseau internet.
Vous êtes hors-ligne
Connexion rétablie...