Mélusine unit LaSemo et les Enghiennois

LaSemo, c’est aussi de belles collaborations : les stagiaires de la Régie des Quartiers ont réalisé des totems sur la légende de Mélusine.

Pierre Lagneaux
 Au fil de quatre ateliers, LaSemo, la Régie des Quartiers et le Labo des Arts et du Mouvement ont donné naissance aux enfants de la fée Mélusine.
Au fil de quatre ateliers, LaSemo, la Régie des Quartiers et le Labo des Arts et du Mouvement ont donné naissance aux enfants de la fée Mélusine. ©ÉdA

Depuis l’année dernière, LaSemo a mis en place des ateliers de médiation culturelle avec différents acteurs enghiennois. "Ça avait plutôt bien marché, se souvient Camille Louedec, chargée de projets pour LaSemo. Cette année, nous avons travaillé sur la réalisation de totems avec le Labo des Arts et du Mouvement, le Centre culturel et surtout la Régie des Quartiers." Cette dernière est un centre de formation pour les demandeurs d’emploi souvent peu qualifiés et loin du monde du travail. "Nos bénéficiaires sont en formation sur des chantiers réels ou dans les espaces verts de la commune, explique Priscillia Todavcik, assistante sociale. Nous les impliquons aussi dans des activités citoyennes. Cette collaboration avec LaSemo permet à nos stagiaires de faire partie du festival, mais aussi de pouvoir y accéder."