L'Écomusée du Pays des Collines fait peau neuve à La Hamaide

L’Écomusée, fraîchement rénové, a été inauguré vendredi. La forme, mais aussi le fond, ont été entièrement revus.

Pauline Foucart
 L’Écomusée peut compter sur la présence de nombreux bénévoles.
L’Écomusée peut compter sur la présence de nombreux bénévoles. ©ÉdA – 6055627348 

Un important chantier de rénovation de la cure de l’Écomusée de La Hamaide a été entamé en octobre 2019. Les travaux auraient dû durer une année, mais la crise du Covid-19 et quelques aléas ont fait traîner le chantier.

Les travaux sont aujourd’hui terminés: le bâtiment fraîchement rénové a été ouvert au public, vendredi après-midi, puis officiellement inauguré en soirée.

La structure de l’établissement a été totalement refaite: du sol au plafond, en passant par l’éclairage et le système de chauffage. Un monte personne a été installé, de même que des sanitaires et un système de sécurité.

À son arrivée, le visiteur sera désormais accueilli dans une petite salle (l’accueil), en face de laquelle se situe l’estaminet, conservé presque dans son jus." C’était une volonté des Calaudeux de conserver l’estaminet ", précise Éléonore Crohin, gestionnaire des salles à la Commune d’Ellezelles." Tout a été refait plus ou moins à l’identique, dans la mesure du possible. " Une grande salle – anciennement la bibliothèque et les bureaux – a été aménagée pour accueillir des associations, telles que les guides nature. À l’étage, des bureaux prendront place dans l’une des salles. Dans l’autre, où arrive le monte personnes, une partie des collections permanentes du musée seront installées.

Durant l’intégralité des travaux, les équipes du musée ont pris place au sein de l’ancienne école libre du village, qui a cessé ses activités en 2017 avant d’être rachetée par le musée en 2018. " L’ancienne classe a été transférée à l’école et elle y restera, car nous trouvons que cela a plus de sens ", précise Émilie Botteldoorn, animatrice-coordinatrice de l’Écomusée. " La salle sur la moisson y restera également, et une 3esalle sera prochainement créée. " Le musée s’étoffe donc.

«Une nouvelle orientation»

L’équipe de l’Écomusée a profité des travaux pour revoir l’orientation de son musée. " Nous sommes en train de monter un projet avec des groupes porteurs dont le but est de montrer la vie des femmes en milieu urbain entre 1850 et 1950 ", ajoute Émilie Botteldoorn. " Nos collections prennent une nouvelle orientation qui se basera désormais sur l’humain et les témoignages. Nous partirons de ces récits de vie pour mettre en images et en objets.Nous ne partirons plus des objets, mais de l’être humain en racontant l’histoire de ces personnes au Pays des Collines. " Dans son rôle d’éducation permanente, le musée peut compter sur la présence de nombreux bénévoles. Chaque année, l’Écomusée accueille 6000 élèves de primaire et maternelle; à ceux-ci s’ajoutent environ 7000 visiteurs.

Le musée doit encore être aménagé; il devrait accueillir ses "premiers" visiteurs dès la saison prochaine