La Sabbat des Sorcières d'Ellezelles, une fête populaire en constante évolution

Au fil des ans, le rendez-vous entre les sorcières et leur public s’est adapté pour correspondre à son temps.

A.R.

Le Sabbat tel qu’on le connaît aujourd’hui n’est pas né tout à fait sous les mêmes étoiles. À l’époque et durant vingt ans, la cérémonie se centre autour du bûcher. "Mais, à l’instar de ce qu’il se passe actuellement avec le Sauvage à Ath, des voix s’élèvent car on pend un mannequin" , racontent Christian Pieman et Vincent Decouttere. "En 1992, Jacques Vandewattyne a eu mauvaise conscience et nous avons décidé de brûler la bêtise humaine plutôt que les sorcières. On écrit sur de grands cartons les maux de l’époque et on les met au bûcher."