Xfive, un soutien à l’innovation

À toute frustration, il y a une solution. La PME ellezelloise Xfive aide donc à concrétiser les rêves d’autres entreprises en termes d’innovation.<

Daphné demitri
Xfive, un soutien à l’innovation
©EdA

/P>

Il est généralement établi qu'il y a un rapport d'un à cinq entre le coût et le bénéfice d'une mesure d'innovation. «Notre mission est de concrétiser les rêves d'innovation de nos clients en multipliant ce qu'ils investissent par cinq» sourit Xavier Lepot, qui a fondé la PME Xfive avec son associé Axel Neveux en février 2011.

«Nous avons tous deux des parcours dans l'industrie et l'accompagnement des entreprises. Et on a remarqué qu'il manquait quelque chose dans le paysage…» explique-t-il.«En effet, beaucoup d'entreprises ont des idées mais elles manquent de temps, d'expertise et de gens pour le faire. Nous portons donc à bras-le-corps le projet d'innovation pour le compte de l'entreprise».

En effectuant un travail complet, leur concept est rare voire unique chez nous. Xfive a mis en place le processus CADMI, qui comporte 5 étapes de travail: conscientiser, analyser, développer, matérialiser et évaluer l’impact sur le marché.

«C'est une méthodologie robuste. Nous partons de l'idée, de la frustration du marché et allons jusqu'à construire et tester sur le marché le prototype fonctionnel du service ou du produit». Xfive est donc «concrétiseur de projets d'innovation». «Notre métier est complexe à définir» constate-t-il. «C'est large et peu visible. La notoriété s'établit grâce à nos clients et ça commence à venir! On peut dire qu'on est comme tout réalisateur de cinéma. On écrit un scénario, on cherche et gère des acteurs et des techniciens pour faire aboutir un produit: le film».

«L'innovation, c'est quand la nouveauté rencontre le marché et qu'il se l'approprie» note Xavier Lepot. Pointons un produit mené de A à Z par Xfive en un an, et promis à un beau succès: «Mobi 33».

Il s'agit d'une application pour une tablette destinée aux infirmières à domicile. Du diagnostic aux remarques en passant même par une indication du jour d'anniversaire du patient, tout est inscrit sur ce dossier médical portable répondant aux besoins des infirmières. «Cela leur permet un gain de temps et apporte aussi une meilleure qualité de soin pour les patients».

«Il y a de plus en plus de grosses boîtes qui veulent porter un projet différent, à 90 degrés par rapport à la stratégie d'entreprise» lance l'ingénieur civil. «Ce n'est jamais facile pour une entreprise de se remettre en question et de réinventer son métier à l'intérieur d'elle-même. Avec un regard extérieur et neuf, Xfive peut apporter une solution».

Selon lui, l'épuisement des modèles économiques classiques en Wallonie implique un réel besoin d'innovation. «On sent qu'il y a un frémissement en Wallonie. Beaucoup de systèmes accompagnent les entrepreneurs, mais il n'y a pas encore assez d'esprit d'entreprise» poursuit notre interlocuteur, qui est avec son associé, bénévole pour former les jeunes étudiants à pouvoir développer quelque chose.

«Notre conviction, c’est que la formation est la clé qui va permettre à la Wallonie de s’en sortir. On a de nombreux atouts: nos universités, notre savoir faire technique et technologique, notre agriculture performante… Il y a moyen de créer de nombreuses choses intéressantes!».