Une agricultrice malgache en visite

Lilia Ravoniarisoa, partenaire malgache d'Entraide et Fraternité a été invitée à témoigner par le doyenné de Frasnes-lez-Buissenal.

À l'occasion de la campagne de carême, le doyenné a voulu se solidariser avec des actions concrètes de développement des pays du Sud.

Cette année c'est plus particulièrement Madagascar qui a été le pays ciblé avec la visite dans notre région de Lilia Ravaniarisoa, agricultrice et membre de la CPM - Coalition Paysanne de Madagascar.

Une journée entière a été consacrée pour rencontrer Lilia et découvrir avec elle la région des Collines. Dès le matin et accompagné d'un groupe de 9 personnes, Lilia a visité l'exploitation maraîchère bio de Peter Frischkorn situé sur la chaussée n°11 à Wodecq. Un échange d'expériences entre Wodecq et Madagascar s'est entamé et plusieurs de ceux qui accompagnaient Lilia découvraient cette initiative démarrée il y a 30 ans dans leur propre région. L'agriculture paysanne ou agro écologique consomme peu d'énergie fossile et lutte de ce fait contre le changement climatique qui affecte, par des cyclones répétitifs, les paysans de Madagascar...

Solidarité

À midi, Lilia et le groupe accompagnant découvraient l'association « Entraide bénévole ellezelloise » et plus particulièrement son restaurant social. De qualité alimentaire l'on découvrait aussi avec Lilia la solidarité dans d'autres initiatives de cette association comme le jardin et des achats communautaires. Visitez son restaurant social cela vaut la peine...

Le soir, à Frasnes, Lilia a témoigné des difficultés que vivent les paysans malgaches organisés en mouvements paysans. La globalisation économique entrave une concurrence déloyale avec les petits paysans malgaches qui sont aussi de plus en plus affectés par les conséquences du changement climatique. Le Nord, dont nous faisons partie, doit réduire ses énergies fossiles pour diminuer les gaz à effets de serre.

Le public dans la salle l'a bien compris. Si un courant de solidarité s'est manifesté par un appui financier via Entraide et Fraternité, ONG qui soutient la C.P.M, ce même public s'est engagé à interpeller le ministre fédéral du développement durable et de l'énergie et du climat qui participera fin de l'année à Copenhague aux négociations internationales des Nations Unies pour qu'un accord de réduction des gaz à effets de serre soit réellement effectif et diminue par ce fait des conséquences du changement climatique sur les plus pauvres de la planète.