Budget de bon père de famille

«Éclectique et novateur» : c'est l'avis de la majorité cdH-PS sur le budget 2009 qui suppose une large subsidiation. L'opposition est moins euphorique.

Philippe Vandevoorde

Comme le veut l'usage dans la commune, c'est à l'échevin des Finances que revient le privilège de présenter le budget communal 2009 et d'en donner les lignes fortes.

Dans son intervention, Étienne Buidin rappelle que ce n'est pas sans raison que le budget est présenté à cette date :«Comme nous voulons gérer les finances communales en bon père de famille, nous avons attendu d'avoir un maximum de données pour présenter des chiffres reflétant au mieux la réalité budgétaire. Malgré une taxation inchangée depuis plus de 10 ans, la commune ne se complaît pas dans l'immobilisme. Notre gestion rigoureuse nous permet de présenter de nombreux projets qui obtiennent un écho favorable auprès des pouvoirs subsidiants».Pourquoi thésauriser?

Bien sûr, l'opposition n'est pas du même avis. Ainsi pour Dany Blin :

«Ce budget n'a rien de novateur. Pourquoi thésauriser? Le boni augmente et la taxation reste identique, pourquoi ne pas en faire bénéficier directement la population en proposant certaines primes, voire diminuer la taxation ? Pourquoi, avant d'acheter le Chez Nous, ne pas avoir fait une estimation des travaux à y réaliser. N'y aura-t-il pas double emploi entre le CACS, le Chez Nous et la boutique de la Maison du Parc?»Pour sa part, J-Claude livémont déplore le manque de plan pluriannuel pour l'entretien du réseau routier qui, aux yeux du MR, mérite de recevoir une meilleure attention vu l'évolution du charroi et le boum urbanistique.

Pour ce qui du réseau routier, le bourgmestre et échevin des Travaux, Idès Cauchie, reconnaît que tout n'est pas parfait mais il est faux de dire que rien n'est fait. Il prouve ses dires en citant les divers travaux réalisés et à réaliser prochainement et il ajoute : «Sachez qu'une partie de notre boni servira aussi entre autre à financer la part communale dans la réalisation du plan d'égouttage».À propos des futurs aménagements du Chez Nous, Benoît Deschamps se veut rassurant : «II faudra bien sûr être raisonnable dans les travaux qui restent encore à chiffrer. Mais comme nous avons été prévoyants, certains pourront s'inscrire dans les fiches du projet de développement rural».Réponse rassurante aussi d'Étienne Buidin à Andrée Bertouille Turpin qui s'inquiète de l'entretien et de la gestion des nouvelles acquisitions immobilières : «Il est évident que même si ces salles répondent à un besoin de la population, elles ne seront pas mises gracieusement à disposition».En matière de sécurité, Bernard Vinois insiste pour que le nombre d'agents de police de la zone atteigne la norme prévue. L'opposition regrette aussi que la commune centralise toutes ses salles communales à Ellezelles. Une salle de fêtes à Wodecq pourrait remplacer la salle l'école qui n'est pas le lieu idéal.