Un jumelage musical et historique entre Ploegsteert et Wolverton

Mort au combat à l’âge de 16 ans, Albert French était venu de Wolverton. Il est à la base d’un jumelage où la musique joue un rôle important.

Marie-France PHILIPPO
 La cérémonie officielle a permis l’échange de cadeaux.
La cérémonie officielle a permis l’échange de cadeaux. ©ÉdA

Depuis mai 2006, Ploegsteert est jumelée avec Wolverton, une ville du sud-est de l’Angleterre. Ce sont plus particulièrement les musiciens des deux harmonies locales qui ont fraternisé, dans la foulée de recherches sur Albert French, un soldat mort à l’âge de 16 ans et enterré au Berks Cemetery. Il est l’auteur de nombreuses lettres écrites alors qu’il était au front.

Pour accéder à cet article, veuillez vous connecter au réseau internet.
Vous êtes hors-ligne
Connexion rétablie...