Saturnales: «Orgie pour les oreilles»

Organisées à la mi-novembre, les premières Saturnales de l’Open Music ont réuni 600 personnes en cinq concerts…

François DESCY

«La première édition de nos Saturnales, c'est venu un peu bêtement, raconte Jean-Jacques Vandenbroucke, porte-parole du jazz club de Comines, l'Open Music. Depuis longtemps, la date du 15 novembre avait été réservée pour le pianiste Ivan Paduart, en duo avec le guitariste Patrick Deltenre. Puis un tourneur turc nous a proposé Sue Foley, une blueswoman canadienne mondialement connue, mais elle n'était libre que le 13 novembre: on a pris. Le guitariste belge Philip Catherine, mondialement connu lui aussi, m'avait promis de venir un jour à Comines, pour me remercier d'un service que je lui avais rendu. Son tourneur m'a proposé le 17 novembre, pour un concert avec le contrebassiste new yorkais Martin Wind. On a pris, évidemment! Et puis, tant qu'à faire, un gars du club a proposé qu'on rajoute la date du 16 novembre pour remercier tous les musiciens qui étaient venus à l'inauguration de notre club…»