Un retour aux sources pour Henri Lauraine

Henri Lauraine (65 ans) est la nouvelle recrue du comité. «J’ai pris ma retraite en juin, explique cet ingénieur civil en énergie thermique, qui a effectué sa carrière dans un bureau d’études bruxellois. Je suis Cominois d’origine et j’y ai toujours été domicilié. Toutefois, par facilité, j’avais un pied-à-terre à Genval, sans compter que j’ai énormément travaillé à l’étranger.»

M.P.
Un retour aux sources pour Henri Lauraine
Présentation festival commercial ©ÉdA

Pas question pour cet intellectuel de jouir d'une retraite oisive. Il s'investit dans la vie locale et le comité le recrute en tant que délégué: «C'est une fonction où il est bon de ne pas être commerçant, en gage de neutralité. J'ai poussé la porte de quelque 140 magasins, avec un résultat de 89 participants. C'est tout à fait correct, sachant que certains refusent systématiquement. L'expérience m'a plu et m'a donné l'occasion de renouer des contacts avec des personnes perdues de vue depuis longtemps.»

M-F.Ph.