Banques de plus en plus exigeantes

Flore Nuytten est employée par l’agence française Dehaut, place Sainte-Anne : «Quelque 70 % de nos clients sont Français et ils sont nombreux à vouloir habiter en Belgique, parce que le logement y est tout simplement moins cher. Dans nos fichiers, nous avons quatre ou cinq clients assujettis à l’ISF, en recherche d’un bien de prestige, mais aucun contrat n’a été signé. Ce ne sont pas de très grosses fortunes. Sinon, nous ne ressentons pas vraiment les effets de la crise, sauf que les délais de vente sont plus longs.»

Banques de plus en plus exigeantes
Agences immobilières et riches Français ©EdA
M.P.

Chloé Gathem gère «Lowcostimmo», rue du Faubourg: «Ce ne sont plus les folles années, il y a une certaine stagnation, explique Philippe Gathem, son père. La vie continue et il y a toujours des acheteurs, originaires de Belgique ou de France. Il est dommage que les banques soient devenues si exigeantes et ne permettent plus à certains de devenir propriétaires.»