Comines: une édition des louches carrément insolite

Pour sa 128e édition, le comité avait choisi le thème de l’insolite. Distillées et saupoudrées, les surprises ont été nombreuses.

Marie-France Philippo

Vraiment insolite cette édition des louches! Le comité avait réservé bien des surprises, troquant même son habit rouge et or pour un costume queue-de-pie noir. Sacrilège? Même pas, juste l’envie de démontrer que la fête des louches, ce n’est pas, comme d’aucuns le prétendent, la même chose chaque année.

Tout avait déjà commencé le week-end précédent, à l’élection des miss. Les candidates ont réalisé un défilé de mode en tenue insolite, dans une activité originale. Mélanie a été élue.

Samedi dernier, entre autres facéties, pour le dixième anniversaire du jet pour les enfants, ce sont les femmes des membres du comité qui ont lancé les louches, en présence de la femme du maire, Alain Detournay.

Le cortège historique constitue le point d’orgue du dimanche après-midi. Profitant d’une météo clémente, la foule était venue très nombreuse, déjà le long du parcours sur le sol belge.

Des tableaux colorés ont revisité des moments importants de l’histoire locale, à partir de 1789. Des aspects peu évoqués lors des éditions précédentes, insolite oblige!

Sept tableaux constituaient le cortège historique: les révolutions nées des événements de 1789; le maire et industriel de la rubanerie, Désiré Ducarin; l’évacuation de 1917, le sport et surtout l’haltérophilie (le Cominois Edmond Decottignies est champion olympique en 1924), la reconstruction des années 1920-1930, la libération de 1944 et la tradition actuelle.

Épinglons quelques groupes insolites: les Gilles de Jemappes, toujours présents pour mettre de l’ambiance ou le Marching and Cycling Band HHK, venu de Haarlem. De vrais Hollandais, puisqu’ils jouent d’un instrument, tout en continuant à rouler à vélo. Pour les amateurs de souvenirs militaires, les forces étaient venues en peloton: le Passchendaele Pipe Band et le Battlefield Pipe Band de Péronne (Somme), sans oublier les véhicules allemands, gérés par les membres du comité de la Bataille du Canal, de Comines Belgique.