Ambiance moyenâgeuse au jardin

La fête entend maintenir une tradition séculaire, qui puise ses racines au temps des seigneurs. Quoi de plus normal que de restituer l'époque.

Edouard DEBELDER
Ambiance moyenâgeuse au jardin
Fête des Louches ©Debelder Édouard

Le sympathique jardin public est devenu, le temps d'un week-end, un haut-lieu moyenâgeux. Des artisans d'époque, des troubadours et des jongleurs se sont côtoyés durant deux jours. Irwann, originaire de Huy, confie: «Je suis une Viking appartenant à un groupe de reconstitution historique. Nous en sommes à notre 24ecamp cette année. C'est la première fois que nous venons en France. Nous étions déjà venus aux Cinq Chemins à Comines. J'ai choisi d'être viking car c'est une société qui respecte les femmes. De plus, elles peuvent se battre… à la hache».

Les traditions culinaires

Les artisans aux multiples spécialités se côtoient. L'un d'entre eux travaille le bois et fabrique des louches: «Nous sommes originaires de Maldegem, près de Bruges. Nous venons en Wallonie et en France, car il y a peu de marchés médiévaux en Flandre».

Les produits de bouche ne sont pas en reste. La «Taverne de la cervoise», de LaLouvière, propose de l'hypocras, un apéritif médiéval. Un seul Cominois belge est présent sur le marché; il s'agit de Johan Lécluse, viticulteur à la «Ferme bleue»: «Les Français sont étonnés qu'on puisse faire du vin en Belgique. Après avoir goûté, ils apprécient. Certains achètent des cartons lors des Louches. La semaine dernière, nous avons fait les vendanges. Vu les conditions climatiques, nous ne nous attendons pas à un grand cru!» Bien que le marché médiéval n'ait pas été épargné par les averses, nombreuses le samedi après-midi, il a rencontré un vif succès.