Mobilité douce et herbes folles à Chièvres

Le PS s’inquiète de l’état des pistes cyclables et de leur entretien. La question: est-ce toujours une priorité pour la majorité?

Stéphane Bonge
Mobilité douce et herbes folles à Chièvres
La piste cyclable de la route d’Ath à Belœil est marquée, mais n’est pas idéale. ©ÉdA – 501642097528

La mobilité douce s'est invitée au conseil communal de Chièvres lors des questions d'actualité du PS. Citant la Grand-Rue à Chièvres, la Quemogne à Huissignies, la route d'Ath à Belœil ou encore la rue des Trois chapelles à Grosage, Olivier Hartiel pointe des pistes cyclables problématiques. « Le fauchage est laissé à l'abandon; les orties, ronces et mauvaises herbes abondent et sont synonymes de danger pour les cyclistes obligés de déborder sur la chaussée», souligne-t-il à l'intention de Didier Lebailly, l'échevin écolo en charge de la Mobilité.