Réhabilitation d’un sentier à Chièvres : une plainte déposée à l’encontre d’un échevin

«Que se passe-t-il au sein de la majorité Chiévroise?», telle est le message sibyllin adressé à la presse par Olivier Hartiel au nom du PS de Chièvres.

St. B.
Réhabilitation d’un sentier à Chièvres : une plainte déposée à l’encontre d’un échevin
On savait le dossier sensible. Il rebondit à un niveau où on ne l’attendait pas. ©ÉdA

Le chef de file socialiste fait ainsi état que « des bruits persistants indiquent qu'une plainte serait déposée à l'égard d'un membre du collège communal».

Il souligne: «en effet, le PS, alors qu'il analysait les PV de mai dernier, a découvert des irrégularités dans le chef d'un échevin qui a d'ailleurs été déchargé d'un dossier dans lequel il serait impliqué à titre privé et ayant utilisé à tort une adresse mail de la ville dans ce dossier. Le ministre des Pouvoirs Locaux serait également saisi de l'affaire».

Dossier chez le ministre

Une déclaration au conditionnel que le bourgmestre Claude Demarez (MR) confirme tout en restant prudent dans ses propos.

« Il y a effectivement un dossier qui a été transmis à la tutelle ainsi qu'au ministre des Pouvoirs locaux. Assez logiquement on attend le retour avant de prendre attitude dans un dossier qui concerne la réhabilitation du sentier 99. Face à l'évocation de soupçons de prise d'intérêts, nous avons décidé, il y a trois semaines, d'avertir la tutelle et de leur soumettre les différentes pièces du dossier. Selon la réponse obtenue, il faudra en tirer les conséquences et les conclusions

Le dossier de réhabilitation du sentier 99 à Chièvres s’annonce effectivement difficile car différents propriétaires de terrains, concernés par la remise en fonction du sentier, ont exprimé leur désaccord et ils ont chargé un avocat de défendre leurs intérêts. C’est d’ailleurs celui-ci qui aurait évoqué les soupçons qui incriminent l’un des échevins chiévrois.

Quant au PS, «il souhaite des éclaircissements rapides sur cette situation. Considérant que ces éléments troublent l'éthique que l'on a le droit d'attendre d'un mandataire».