Xavier Van Den Brandt reconnu coupable d’assassinat

Le jury est entré en délibération, jeudi matin, pour débattre de la culpabilité de Xavier Van Den Brandt, accusé d’avoir porté des coups à Véronique Quidouce en janvier 2018 et de l’avoir tuée par strangulation le 27 décembre 2018. Le débat portera sur la question deux, relative à la circonstance aggravante de préméditation, posée par l’accusation.

 Xavier Van Den Brandt reconnu coupable d’assassinat

Une violente dispute avait éclaté le 27 décembre 2018 au sein du couple, qui ne vivait pas ensemble, dans l’appartement de la victime situé sur la place des Alliés à Mons. Véronique Quidouce est morte par strangulation comme l’ont déclaré lundi les médecins légistes.

Le 9 janvier 2019, l’accusé était retourné dans l’appartement et s’était débarrassé du corps en le jetant dans une rivière non loin de la barrière de Spiennes, un endroit qu’il connaissait bien.

Rapidement suspecté, Xavier Van Den Brandt avait été privé de liberté le 21 février 2019 et placé sous mandat d’arrêt.

Il a finlament été reconn coupabel d’assassinat.

Les jurés ont estimé que le meurtre, qui n’était pas contesté, avait été prémédité car Xavier Van Den Brandt avait déclaré, à plusieurs reprises devant témoins, qu’il allait tuer Véronique Quidouce. D’ailleurs, il avait dit à un témoin qu’il l’étranglerait avant de la jeter dans le canal. Lors du drame, il l’avait bien étranglée mais l’avait jetée dans un ruisseau. Le mode opératoire est donc quasi similaire. Ensuite, il avait pris soin d’emporter le chien de la victime pour ne pas attirer l’attention des voisins.

Les jurés ont aussi mis en évidence le fait que, bien qu’il avait annoncé sa rupture avec Véronique le jour de Noël, il avait passé toute la journée du 27 décembre avec elle. Il l’avait tuée quand les comptes en banque de la victime étaient à sec.

Le débat sur la peine aura lieu après-midi. L’accusé encourt la peine de réclusion criminelle à perpétuité.

© 2022 Belga. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par Belga. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de Belga.