Quand subsides et culture vont de pair

La restauration de l’église Saint-Martin sera financièrement importante. Parmi les pistes de financement envisagées, la Ville mise sur la culture

Stéphane BONGE
Quand subsides et culture vont de pair
La maison communale sera bientôt dotée d’un photomaton, semblable à celui disponible à Brugelette. ©ÉdA

Mercredi soir, devançant de peu les écoliers, les conseillers communaux chiévrois ont eux aussi effectué leur rentrée, politique bien entendu. Malgré un ordre du jour conséquent, la séance s’est déroulée tambour battant, recueillant notamment l’unanimité pour l’ensemble des 19 points programmés.

Rayon financier, les conseillers ont examiné et approuvé cinq des six budgets des fabriques d’église. Celui de Chièvres étant parvenu hors délai, le conseil reviendra sur ce point lors de la prochaine séance afin d’analyser l’évolution de l’intervention communale pour 2017.

Au niveau des subsides alloués aux associations sportives et culturelles de l’entité, la commission communale a statué sur les montants attribués à la trentaine de comités ayant introduit leur dossier. Pour les retardataires, un délai supplémentaire sera accordé. Bruno Lefèbvre a commenté le tableau, expliquant que, si la plupart des groupements avaient opté pour le forfait de 125€, les autres montants octroyés avaient été établis suivant des critères précis et objectifs de la commission avalisés par le collège.

Marie-Charlotte Dauby, conseillère libérale, s'est félicitée du travail fourni par la commission des subsides. Elle a souligné: «Par rapport à l'an dernier, nous avons encore affiné le travail et nous sommes parvenus, cette fois, à un résultat qui correspond réellement à nos attentes

Au niveau du service à la population, les élus ont voté l’installation d’un photomaton au sein de l’hôtel de ville. Il permettra aux citoyens d’obtenir rapidement des photos au format administratif requis. Toujours dans cette logique de service, un lavoir automatique sera lui aussi prévu sur le site du parking de la rue du Grand Vivier.

Culture et finances

Avec la restauration programmée de l’église Saint-Martin, la Ville est confrontée à un dossier titanesque, particulièrement lourd sur le plan financier. Actuellement estimés à quelque 3 millions€, les travaux seraient subsidiés à hauteur de 60%. Sans compter sur d’éventuelles déconvenues possibles, la part communale s’élèverait toujours à quelque 1,2 million€.

Afin d’alléger cette intervention, Francis Cordier, échevin délégué aux cultes, a lancé, en collaboration avec l’abbé Willocq, doyen de Chièvres-Brugelette, ainsi que d’autres forces vives chiévroises, une programmation culturelle s’articulant autour de l’église Saint-Martin pour les cinq années à venir. Ce plan quinquennal sera prochainement transmis au Gouvernement wallon qui pourrait accorder 10 à 15% de subsides supplémentaires dans la rénovation de l’édifice religieux classé.

Francis Cordier a présenté les diverses animations culturelles prévues en 2016-2017. Dès aujourd'hui, dans l'église, et ce jusqu'au 25 septembre, une exposition archéologique intitulée «Chièvres, décryptage archéologique d'un centre urbain », lance d'ores et déjà cette saison sur laquelle nous reviendrons prochainement plus en détail.