Vers un mariage annoncé

Contemporains, Thibaut IV et Eva de Chièvres n’ont pas eu l’occasion de se côtoyer. Leurs héritiers actuels souhaitent y remédier et collaborer.

Stéphane BONGE
Vers un mariage annoncé
Certains costumés, d’autres non, les Chiévrois ont tous vécu un week-end inoubliable. ©EdA

En 2015, une délégation provinoise venait à Chièvres pour découvrir son patrimoine, assister au spectacle de la Ronde des Innocents et participer au traditionnel crossage à l'tonne. Ce week-end, les Chiévrois leur ont rendu la pareille. Ils étaient une bonne soixantaine à avoir fait le déplacement et l'accueil des Provinois fut des plus chaleureux. Cela augure d'échanges riches en expériences et en convivialité.

S'il est difficile de comparer le patrimoine de Provins à celui de Chièvres, il est un aspect qui rapproche les 2 cités: leur passé médiéval. Comme le souligne Ghislain Bray, Premier adjoint au maire, responsable des Médiévales: «Nous avons découvert à Chièvres un folklore et des monuments très intéressants qui méritent d'être mis en valeur. Puisque le rapport humain est bon entre les élus et qu'une envie commune se dégage, nous désirons collaborer et apporter toute notre expérience pour aider la Ville à exploiter son patrimoine historique, comme nous l'avons fait par le passé.»

Des échanges concrets

Petit à petit, un jumelage se met ainsi en place. Au-delà de la sémantique, où chacun met ce qu'il veut derrière ce mot, la volonté de partage et d'échanges concrets est bien réelle. Ainsi, Ghislain Bray souligne: «On a tout pour travailler ensemble. On a eu l'occasion de participer, en avril, au spectacle son et lumière chiévrois, très intéressant au demeurant, et ensuite nous avons regardé ensemble ce qui pouvait nous rapprocher en termes d'organisations. Les remparts de Chièvres seraient appropriés pour accueillir un campement médiéval. Nous avons une association de 250 personnes qui œuvre dans ce domaine et, ce soir, lors d'un banquet médiéval, son responsable rencontrera votre Bourgmestre pour une première activité. Je sais déjà que le groupe est prêt à se rendre chez vous pour participer et aider à la mise sur pied de l'événement».

Du côté chiévrois, Bruno Lefèbvre abonde en ce sens. «Chièvres n'est pas une Ville qui peut compter sur des entreprises de grande envergure qui participeraient à son développement. Par contre, son patrimoine peut l'y aider. C'est en ce sens que le jumelage avec Provins est très intéressant. Son expertise et son expérience, en matière de développement touristique, sont d'une grande richesse. Nous allons donc décider de travailler ensemble dans le cadre du projet européen de mise en valeur d'un patrimoine historique.»