Opération anti-drogue dans le bus

Ce mardi matin, entre 7 h 30 et 9 h, la Grand-Place de Chièvres a vécu un contrôle anti-drogue, mené conjointement par la zone de police Sylle et Dendre et le TEC Hainaut.

St. B.
Opération anti-drogue dans le bus
Diverses plaintes de parents sont à l’origine de ce contrôle. D’autres du même genre devraient suivre. ©ÉdA

Coordonnée par l’inspecteur principal Delsaut, l’opération a mis en présence 14 policiers, 2 chiens drogue ainsi que 8 contrôleurs des transports en commun. Les 130 passagers de deux bus de la ligne 100, reliant Ath à Saint-Ghislain, ont ainsi été contrôlés à la demande des TEC Hainaut.

Cette opération a été réalisée à la demande de la direction du service de transport wallon suite à diverses plaintes de navetteurs et de parents de jeunes élèves. Le commissaire Voleppe de la zone Sylle et Dendre explique: «Des navetteurs et des parents se plaignaient de la présence de quelques jeunes, âgés de 17 à 20 ans, qui fumaient dans le fond du bus et qui étaient relativement dérangeants».

Les occupants, en majorité des étudiants se rendant à l’école, ont été invités, comme le veut la procédure, à sortir du bus et à se ranger le long d’un dispositif de contrôle prévu à cet effet.

Contrairement à certaines rumeurs, les policiers n’étaient pas munis de fusils-mitrailleurs comme le prouve d’ailleurs notre photo. Si la police n’a pas saisi de stupéfiants, ni dressé de procès-verbal, les contrôleurs du TEC ont constaté 4 infractions, comme des titres de transport non valides ou absents.

Le commissaire souligne: «Ce genre d'opération, commune avec les transports wallons, sera à nouveau réalisé dans les semaines à venir et, certainement, dès la rentrée scolaire prochaine». De quoi rassurer navetteurs et parents.