L'homme s'est enfoncé un couteau dans le coeur

L'homme retrouvé poignardé chez lui sur la Grand-Place de Chèvres, vendredi, s'est bel et bien suicidé malgré les apparences. C'est en tout cas ce que déclarait, ce lundi, le parquet de Tournai.

Vincent Dubois

Vendredi fin d’avant-midi, uncorps sans vie était découvert dans une habitation de la Grand-place de Chièvres. Les causes de la mort, paraissant suspectes, le parquet a aussitôt diligenté une enquête et un médecin légiste a été appelé sur place. Lecadavre a, en effet,été découvert avec un couteau dans la poitrine. L'homme était décédé depuis plusieurs jours déjà.

Malgré les apparences, les enquêteurs en sont arrivés à la conclusion qu'il s'agit d'un suicide. Il est notamment apparu que sila porte de la maison était ouverte, celan'a rien de suspect car c'était là une situation habituelle. Aucun vol n'a en outre été commis dans la maison et une lettre d'adieu - "chiffonnée", a précisé le substitut Frédéric Bariseau - a été retrouvée non loin du corps.

Un homme discret

Bruxellois d’origine, âgé d’une cinquantaine d’années, la victime était établi à Chièvres depuis plusieurs années et résidait dans cet immeuble du centre-Ville, aménagé en plusieurs appartements. L’homme ne semblait pas être un habitué des événements chiévrois et était discret dans ses relations de voisinage.

Il avait travaillé de nombreuses années au centre de tri de la Poste à Bruxelles avant de perdre son emploi il y a quelques mois. Ayant pris contact avec le CPAS de la Ville, il multipliait d’ailleurs les démarches afin de décrocher un nouvel emploi.