Chièvres: qu'attendre des élections en 2018?

Chièvrois d'adoption, Gérard Deprez, ministre d'État et membre du MR, sous la composante MCC, a depuis peu élu domicile à Chièvres. Dès lors, une éventuelle participation à la vie politique locale aux côtés de Claudy Demarez serait-elle envisagée ou envisageable?

Nous lui avons posé la question. « Effectivement, je suis dans les conditions pour me présenter, mais au stade actuel, je n'ai pris aucune décision. » Du côté du MR, il semble qu'il faut attendre avril, lorsqu'André Feron cédera sa place de présidente, pour en savoir plus. Le nouveau comité devrait alors préparer cette échéance qui pourrait éventuellement s'ouvrir à des partenaires issus de la vie associative.

Du côté du PS et de Bruno Lefèbvre, que d'aucuns citent parfois sous d'autres cieux, la liste socialiste sera bien évidemment candidate à sa propre succession. Bruno Lefèbvre, veut couper court aux rumeurs : « aujourd'hui, je suis très heureux où je suis, j'adore cette Ville et cette proximité avec la population, je ne suis pas sûr de l'avoir ailleurs ; aujourd'hui, même si on ne peut jamais dire jamais, le problème ne se pose pas du tout. Il y a encore plein de projets à réaliser à Chièvres. »

Pour Écolo, si on ne tire pas de plans sur la comète, l'aventure s'avère positive et Didier Lebailly pourrait à nouveau emmener quelques candidats dans son sillage.

En ce qui concerne le cdH, le président, Philippe Genbauffe, confirme la présence des humanistes en 2018 et souligne: « La liste sera sous bannière cdH, quitte à en présenter une incomplète... »

Vous êtes hors-ligne
Connexion rétablie...