Chièvres en chantier

Parmi les dossiers complexes, le Musée de la Vie rurale à Huissignies attend d’importants travaux visant à préserver la structure actuelle, avant un agrandissement appelé à cor et à cri par les bénévoles.

Dans un autre registre, le rachat des bâtiments Raoul a fait couler beaucoup d'encre. L'opposition s'inquiète « de l'état de salubrité », mais rejette surtout « un achat en viager bien trop aléatoire pour les finances communales ». La majorité, quant à elle, y voit l'opportunité de rencontrer des objectifs prioritaires, à savoir préserver la Grand-Place, conserver une surface commerciale et y installer la police de proximité. De plus, les terrains à l'arrière, et leur proximité avec le parc et l'école communale ainsi que l'accès par la rue Bel ange permettraient d'envisager la création d'un complexe communal. Pour Bruno Lefèbvre, « ce n'est pas une lubie mais bien une décision politique qui permettra à la Grand-Place de rester un lieu avec un tissu économique et associatif important ».
L'église Saint-Martin, symbole du riche patrimoine historique chièvrois, a traversé les siècles avec les honneurs. Toutefois, des signes de vétusté sont apparus, menaçant sa stabilité et sa structure. Au risque de voir l'édifice se dégrader dangereusement, des travaux d'envergure sont indispensables. Si une première phase a réglé l'évacuation des eaux pluviales et le nettoyage des combles, restent maintenant la restauration des toitures, la consolidation des chapelles par cerclage, le remplacement des étanchéités zinguées par du plomb et la restauration des vitraux. Coût: 3 millions € à phaser sur plusieurs années. Actuellement, les dépenses sont subsidiables à 55%, mais la Commune espère pouvoir obtenir 40% supplémentaires. Pour ce défi, l'investissement de toutes les forces vives s'avérera essentiel.

Vous êtes hors-ligne
Connexion rétablie...