Lumières (économiques) sur la ville

Améliorer l’éclairage public, réaliser des économies substantielles tout en garantissant la sécurité, voilà l’équation proposée par ORES.

Stéphane BONGE
Lumières (économiques) sur la ville
ATH 30/04 CHIEVRES CONSEIL COMMUNAL ©EdA

Ordre du jour restreint ce lundi soir au conseil communal de Chièvres où économies, achats et code de bonne conduite étaient de mise, le tout dans une ambiance conviviale sur fond d’unanimité.

En prélude à cette séance, l’opérateur de gaz et d’électricité ORES proposait les résultats de son audit énergétique concernant l’éclairage public. Même si la Cité des Aviateurs se situe dans la moyenne wallonne, deux responsables de la société ont mis en évidence la possibilité d’agir, dans un premier temps, sur les points lumineux les plus énergivores de l’entité afin d’en réduire la facture énergétique. Le renouvellement des luminaires «gros consommateurs», l’installation de régulateur de tension et des coupures occasionnelles d’éclairage font partie des propositions concrètes.

Différents sites sont ainsi ciblés, comme la Grand-Rue, les rues de Saint-Ghislain, de la Quemongne, de l’Église, Augustin Melsen, la Grand-Place, mais aussi les différentes églises de l’entité. Aucune inquiétude à avoir puisque les solutions envisagées garantiront toujours un éclairage optimal pour des économies non négligeables. La première tranche des travaux (20 000€), concernant la Grand-Rue et la rue de Saint-Ghislain, sera intégralement prise en charge par ORES et permettra une économie communale annuelle de quelque 4 700€. Le conseil votera ce point à l’occasion d’une prochaine séance. Les autres aménagements, qui devraient être amortis en moins de quatre ans, seront budgétisés par la suite.

Achat de matériel

Les sections maternelles des écoles de Vaudignies et de Ladeuze se verront dotées d’un nouveau mobilier scolaire (coût: 10 350€) alors que, dans le même temps, les conseillers ont voté l’achat de brosses débroussailleuses (4 000€) et de deux désherbeurs thermiques (28 500€), l’un à l’eau chaude, l’autre à flammes directes, pour venir compléter l’équipement d’entretien du service des travaux. Arrachées, ébouillantées ou incinérées, les mauvaises herbes n’ont qu’à bien se tenir!

PCS

Le rapport financier du Plan de Cohésion sociale 2013 a été approuvé. Le montant de la subvention octroyée s’élève à quelque 52 000€ pour une part communale de 13 000€. Dans la foulée, un nouveau règlement de roulage a également été adopté. Il concerne le parking arrière du Logis militaire, les rues de Ladeuze et de l’Église, la Drève de Beaumont ainsi que la place de Grosage et permettra de renforcer la sécurité des riverains.

En réponse à une interpellation de Mme Feron, le bourgmestre signale que «ces propositions répondent à des demandes citoyennes qui ont été soumises à l'approbation de la police locale».

En cette période pré-électorale, le conseil communal a enfin officialisé un code de bonne conduite et de respect du citoyen dans le cadre de la campagne d’affichage. Tel code est habituellement soumis à la seule approbation du Collège échevinal; Claudy Demaret, chef de file MR, s’est félicité que l’avis du conseil soit pris en compte.