D’ultimes règlements de comptes

Des chiffres et un discours… Embrayant sur le budget, le maïeur a lui aussi décidé de «clôturer» un règlement de comptes avec son parti.

Daphné Demitri
D’ultimes règlements de comptes
ultime CC Chièvres Michel Miroir ©ÉdA – 201530010163

Le rideau s'ouvre sur le dernier conseil communal de la majorité PS-MR… Alors que Bruno Lefebvre, actuel échevin des finances et futur maïeur de Chièvres, entame la présentation d'un compte budgétaire (2011) qui se termine par un boni de plus de 2 millions d'euros à l'ordinaire, le calme règne lors de ce festival de chiffres. «Si l'on compare 2011 aux exercices antérieurs, on constate une légère diminution des dépenses ordinaires (– 54 501€) et une forte augmentation des recettes (+579 006€)».

Brisant le silence ambiant, au nom du groupe MR, Claude Demarez a tenu à s'exprimer à plusieurs reprises lors de cette soirée. Pour faire rappeler que ce bilan tiré par le socialiste est collectif après tout. «On ne boude pas notre plaisir au moment de sortir de la gestion des affaires, après avoir participé au pouvoir durant dix-huit ans, on a laissé un résultat très appréciableet on espère qu'il en sera fait bon usage». Le conseiller de l'opposition Fernand Leclercq s'est abstenu sur ce point. De son côté, la modification budgétaire n°1, qui n'apporte pas de modification fondamentale, a été approuvée à l'unanimité.

Les libéraux, qui occuperont les bancs de l'opposition lors du prochain conseil ont approuvé le point sur le règlement-taxe 2013 par «loyauté». «Nous ne serons pas associés au budget 2013. Néanmoins, comme on ne vote que pour les taxes de 2013, notre attitude sera de les voter. Ainsi, nous aurons démontré une attitude loyale jusqu'au bout» a lancé Claude Demarez.

Ainsi, ce mercredi, le dernier conseil communal de la majorité PS-MR a été l’occasion de parler chiffres, taxes et régler les comptes. Autant de la commune que personnels…

En effet, l'ultime discours du président du conseil et bourgmestre sortant Michel Miroir a fustigé son propre parti. Après de nombreux remerciements (au personnel communal, pompiers, personnel enseignant, des crèches, du nettoyage…)…celui qui a été maïeur de Chièvres durant neuf ans a veillé à féliciter «les trois conseillers de l'opposition qui n'ont pas fait un travail de démolition» et le MR «avec qui nous avons été associés pendant douze ans».

Merci à tous sauf…

Après cet élogieux «merci à tous», Michel Miroir s'est adressé au PS en rappelant qu'il fut à la tête du parti lors des moments clé de son avènement à la tête de la cité des aviateurs. Tout en se déclarant malgré tout lors de ces dernières élections «indésirable pour le PS chiévrois» (voir cadrée).

À ce discours, applaudi poliment par toutes les parties, l'échevin socialiste et futur Premier échevin Olivier Hartiel a répondu au nom du groupe PS. «Merci aux mandataires du MR pour leur excellente collaboration, à André Feron, Fernand Leclercq et Jean-Marie Dubois qui nous quittent aujourd'hui. Et merci à Monsieur le Bourgmestre qui a travaillé à la belle construction de notre ville».

Michel Miroir est resté indifférent et peu attentif lors de cet hommage final de la part d'un de ses échevins. «Espérons très sincèrement qu'on te reverra lors d'autres rendez-vous plus agréable qu'aujourd'hui en fin de parcours. Aujourd'hui, c'est un nouveau défi pour un jeune bourgmestre avec sans doute d'autres idées, d'autres ambitions, une autre organisation. Une page se tourne mais merci à tous et merci à Michel. Je demande un tonnerre d'applaudissements pour son travail». Pour toute réponse, Bruno Lefebvre a clôturé en indiquant que les élus qui arrêtent leur carrière politique seront remerciés lors des vœux 2013. Pour ce dernier, c'est une nouvelle page qui s'ouvre dès aujourd'hui.