Rue de la Chapelle : l'issue pour mai ?

Les travaux de la rue de la Chapelle sont revenus sur la table du conseil. L'opposition déplore aussi un manque d'informations.

Christel VERLEYEN

Les travaux de la rue de la Chapelle, à Chièvres semblent s'éterniser pour les conseillers de l'opposition. L'échevin des Travaux, André Feron (MR) s'est montré rassurant. Les délais sont respectés, malgré l'hiver qui est rude. « Les intempéries hivernales ont fortement retardé l'avancement des travaux » explique-t-il. « Les ouvriers n'ont pas travaillé en décembre et en janvier, ils n'ont été sur place que dix jours. Les travaux de raccordements sont maintenant terminés et, dans le courant de la semaine prochaine, débutera la construction des fondations. La durée de ces travaux est estimée à une semaine. » Selon l'échevin, les riverains peuvent être rassurés. « Si les conditions climatiques le permettent, nous pouvons espérer la fin des travaux pour la deuxième quinzaine du mois de mai. »

« Le dossier ne va pas assez vite » soutient Jean-Marie Dubois (Union). « C'est un gros chantier, mais il y en a déjà eu de tels auparavant. Il me semble que le dossier n'a pas bien été appréhendé. » André Feron estime, lui, que la durée des travaux est normale. « Nous avons remplacé toutes les conduites d'eaux, les installations électriques ainsi que les installations téléphoniques. Nous avons aussi placé l'égouttage. Il faut du temps et tous les impétrants ne peuvent pas travailler en même temps ! »

Informatisation

Les conseillers ont décidé de répondre à un appel à projet concernant l'informatisation des funérailles et sépultures. « Le ministre Courard lance un appel à projet qui pourrait être subsidié à 60 % et qui, en finalité, nous permettrait de faire un cadastre informatisé de nos cimetières » précise Claudy Demarez, échevin des cimetières (MR). « C'est une opportunité car, de toute façon, je suis convaincu que nous devrons y venir. » Plan de cohésion sociale Au cours de la soirée, le plan de cohésion sociale a aussi fait débat. « Nous avons fait l'inventaire des problèmes sociaux récurrents que l'on peut rencontrer sur l'entité et nous proposons de consacrer un montant de 43 000 € dans l'optique d'étoffer notre équipe d'assistants sociaux. Nous pourrions créer un guichet unique social où les gens pourront trouver des solutions, des informations à tous les problèmes sociaux qu'ils rencontrent qu'ils soient relationnels, concernant un choix d'étude, un logement... » explique Michel Flament, échevin (PS). « Nous avons déjà fait un effort. Ce n'est pas suffisant ? » s'interroge Jean-Marie Dubois. « Une mission de ce genre peut être assurée par le CPAS ou bien ce dernier peut mettre en contact vers des personnes susceptibles d'aider. » Pour Michel Flament, « il s'agit avant tout de créer une mission, supplémentaire ; le recrutement réel ne sera pas important. »

Conseillers mal informés ?

Les travaux d'extension du hall polyvalent de Vaudignies ont aussi été mis sur la table. Le montant des travaux est estimé 391 355€ avec un subside de 60 %. « Il me semble qu'il y a un problème technique, car la porte de secours est située à la limite de la prairie voisine ; comptez-vous racheter une parcelle de terrain ou exproprier ? » s'interroge Jean-Marie Dubois.

Le mandataire de l'opposition regrette par ailleurs un « manque d'informations » des conseillers.

« À chaque fois que je viens consulter un dossier, soit il n'est pas là, soit il n'est pas complet. J'estime que tout devrait être consultable dès que nous recevons la convocation. » Notons enfin que le bâtiment de l'ancien CPAS de Ladeuze sera aménagé en locaux socioculturels.

Les travaux sont estimés à 284 800€ subsidié à 60 %.